La festival Science in the City

Du 7 au 15 juillet à Toulouse aura lieu le festival Science in the City

 

Ce festival est le volet « grand public » du forum professionnel ESOF 2018 qui a lieu à Toulouse cet été.

Il permettra aux citoyens de découvrir les avancées scientifiques d’aujourd’hui, mais également les découvertes qui ont été faites hier (et qui sont parfois redécouvertes aujourd’hui). Les sciences sont au cœur de la société, ce festival permettra donc aux citoyens de comprendre leurs impacts dans le domaine de la santé, de l’urbanisme ou de l’agriculture. Ils pourront également réfléchir à ce que la science peut apporter aux prochains défis de demain : démographie, santé, eau environnement…

Ce festival est également un moyen d’échanger et de discuter avec des scientifiques du monde entier, mais également de découvrir les innovations qui ont été créées dans la ville rose.

Plusieurs ateliers seront également proposés sur des domaines de scientifiques très variés : découvrir la conservation des tableaux, partir à la chasse au trésor dans la ville de Toulouse pour découvrir des secrets culturels et scientifiques ou encore apprendre à fabriquer des fusées à eau.

Pour connaître en détails tous les événements proposés, le site officiel est ici !

 

J’aurai beaucoup aimé y aller… pas cette année, et vous ?

Publicités

Le Souk des sciences

Le 24 Juin prochain, à Marseille, aura lieu le Souk des Sciences dans le cadre des Dimanches de la Canebière

 

Le Souk des Sciences est un festival qui se déroule comme un marché sous tentes. Publics et scientifiques peuvent se rencontrer, discuter et échanger des idées et des connaissances. C’est donc un lieu qui permet le dialogue, la diffusion et la transmission de savoirs.

Créé en 2003, ce festival a surtout pour ambition de susciter et d’éveiller la curiosité scientifique et la soif de savoirs auprès du plus grand nombre. Et cela, grâce à la mise en place d’ateliers accessibles, ludiques, pédagogiques et animés par des scientifiques.

Pour cette nouvelle édition, plusieurs ateliers vont être proposés :

  • des jeux mathématiques ;
  • de la cuisine moléculaire ;
  • du safari planctonique…

Il y aura également des rencontres organisées avec de jeunes chercheuses de domaines variés (littérature, droit, biologique, physique…) lors de l’Experimentarium. Elles présenteront leurs travaux de recherche, leur démarche scientifique et leur vie en laboratoire de manière simple et accessible à tous.

Pour en savoir plus, retrouvez le site officiel ici.

 

Vous pensez y aller ? Vous connaissez déjà ce festival ?

L’exposition « Un T. rex à Paris »

Du 6 juin au 2 septembre, ne ratez pas l’occasion d’une plongée au Crétacé au Muséum National d’Histoire Naturelle

 

Le muséum de Paris vous propose de découvrir tout au long de cet été les conditions de vie dans lesquelles vivait le Tyrannosaurus Rex : saviez-vous, par exemple, que le territoire de ce dinosaure correspondait majoritairement à ce qui est aujourd’hui l’Amérique du Nord ?

Vous aurez également droit à un face à face impressionnant avec la proie favorite du T. rex : l’hadrosaure Edmontosaurus annectens, un dinosaure herbivore à bec de canard. Pour la première fois depuis 1910, vous serez nez à nez avec une reconstitution de ce mastodonte et vous pourrez même toucher un moulage de la peau momifiée et vous rendre compte que cela se rapproche d’une peau écailleuse…

Et bien sûr, vous vivrez une très belle rencontre : celle de Trix, une femmelle T. rex de 67 millions d’années et présentée pour la première fois en France !

De nombreux ateliers permettront aux jeunes publics de découvrir des rudiments de paléobiologie : comment dater l’âge du T. rex ? Comment était son cerveau ? Ses œufs ? Il sera également possible de faire une recherche de fossiles et d’accéder à un chantier de fouilles, mais également de faire une course à vélo pour savoir si vous seriez capables de distancer les dinosaures.

De plus, de nombreuses autres activités sont proposées en lien avec cette exposition : les rediffusions du fameux film Jurassic Park ou du dessin animé Petit Pied, ou encore diverses conférences sur des thèmes aussi variés que les mythes et légendes de la paléontologie ou la biodiversité au cours des temps géologiques.

Pour en savoir plus, retrouvez le site officiel : ici !

 

Vous pensez y aller ? Pour ma part j’espère bien et pouvoir vous en faire un article plus détaillé !

Big Bang : le festival de l’air et de l’espace

Du 5 au 10 Juin prochain, à Saint-Médard-en-Jalles près de Bordeaux, aura lieu le festival Big Bang

 

Vous êtes passionné.e.s, intéressé.e.s ou simplement curieu.ses.x  de tout ce qui touche à l’espace et au cosmos ? Alors je pense que cette troisième édition du festival de l’air et de l’espace Big Bang est faite pour vous !

Pour ce nouveau chapitre, c’est le thème « la Terre vue d’en haut » qui est mis à l’honneur et qui de mieux pour en parler que Thomas Pesquet, le dernier astronaute français à être parti dans l’espace ? Car effectivement, il sera l’invité d’honneur cette année ! Mais il ne sera pas le seul…

Vous pourrez également retrouver et écouter Bruce Benamran de la chaîne Youtube E-penser, Marc Picher l’ancien directeur du CNES de 2007 à 2016 ou encore Christel Pernet, pilote engagée dans des causes humanitaires. Tant d’intervenants d’horizons si différents, cela est bien sûr synonyme de nombreuses conférences passionnantes et sur des sujets variés : « pourquoi observer la Terre ? « La Terre est-elle vraiment ronde ? » ou encore « 2050 : quels métiers pour l’aéronautique et l’espace ? ».

Il n’y aura pas que des conférences, loin de là ! Vous pourrez également découvrir différentes expositions, ainsi que des ateliers pour petits et grands et vous pourrez même observer le ciel grâce à des planétariums ! Vos yeux et oreilles ne seront pas en reste car un marathon de trois films en rapport avec l’espace sera diffusé dans la nuit de samedi à dimanche (avec notamment le fameux Mars Attack) et vendredi soir, vous entendrez Cats on Trees et Papooz en concert.

Ce qui est fort avec ce festival, c’est que tout (sauf le concert) est gratuit et en libre accès ! Pour en savoir plus, le site officiel est à retrouver ici !

 

Vous pensez y aller ? En tout cas,vous avez de grandes chances de me croiser Samedi ou Dimanche !

Les festivals Pint of Science 2018

Du 14 au 16 mai, dans de nombreuses villes de France aura lieu le fameux festival Pint of Science

 

Cette idée est née en 2012 à Londres. Au départ, deux chercheurs anglais, les Drs Michael Motskin et Praveen Paul, ont décidé d’ouvrir les portes de leur laboratoire au grand public. Un public qu’ils ont trouvé curieux, intéressé et fasciné. Ils ont donc voulu réitérer l’expérience mais dans un lieu « moins officiel, moins institutionnel », un lieu où les échanges seront plus faciles, où les frontières seront abolies. Alors, pourquoi pas un pub ? Et, en 2013, Pint Of Science (PoS pour les intimes) était né ! L’évènement a regroupé 5 organisateurs et 3000 participants en Angleterre. L’année d’après, Elodie Chabrol, directrice de Pint of Science France, a décidé d’exporter le concept dans 6 pays, dont la France, et en particulier à Bordeaux, où 300 personnes ont participé. En 2017, il y a avait 1000 participants (et 10 000 sur l’ensemble de la France). Est-ce que l’édition 2018 va permettre de battre le record ?

L’édition 2018 aura lieu sur 3 soirs de mai : le lundi 14, le mardi 15 et le mercredi 16, dans 34 villes de France, comme Nantes, Grenoble, Bordeaux, Toulouse et dans plusieurs endroits de la région parisienne.

Différents thèmes ont été proposés, ce qui permet de présenter au public des sujets et des domaines scientifiques variés :

  • Les merveilles de l’esprit (neurosciences, psychologie et psychiatrie)
  • Des atomes aux galaxies (chimie, physique et astrophysique)
  • Notre corps (sciences du vivant)
  • Planète  Terre (sciences de la terre, évolution et zoologie)
  • Star tech (technologie et ordinateurs)
  • De l’Homme aux civilisations (droit, histoire, politique)

Les équipes organisatrices choisissent un thème et proposent plusieurs intervenants pour les trois soirs. Souvent il s’agit d’un.e chercheur.se qui fait une présentation d’environ 20 minutes et qui est également accompagné.e par un.e doctorant.e ou un.e post-doc. Et, pour savoir si vous avez bien écouté, des quiz vous seront également soumis, avec, à la clé, de beaux cadeaux à gagner !

Si vous voulez tout savoir sur ce festival et savoir s’il y a des présentations proposées près de chez vous, vous pouvez consulter le site officiel, ici.

Et pour avoir une idée de à quoi ressemble une soirée PoS, je vous propose de (re)lire mon article dédié à une soirée neurosciences PoS, ici !

Vous pensez assister à une soirée ? Pour ma part, je fais partie de l’organisation à Bordeaux, donc je pourrai vous en parler plus en détails !

L’utilisation des réseaux sociaux dans la culture scientifique

Du 25 Avril au 20 Juin 2018 la Fête de la Science propose de participer à des débats en direct sur l’utilisation des réseaux sociaux dans la culture scientifique

Comment les réseaux sociaux augmentent-ils les (inter)actions de culture scientifique ? C’est la question (et toutes celles qui en découlent) que la Fête de la Science vous invite à creuser tous les mercredis entre 13h et 14h du 25 Avril au 20 Juin en direct sur sa chaine Youtube. En effet, en partenariat avec Indesciences, la Fête de la Science a mis en place un cycle de formation en ligne, sur les réseaux sociaux, destiné aux acteurs de la culture scientifique, dans la perspective de la réalisation d’une opération nationale lors de la Fête de la Science en Octobre 2018.

Au-delà de simples vidéos « mode d’emploi » sur les bonnes pratiques des réseaux sociaux en culture scientifique, ce cycle de formation est aussi un moyen pour les auditeurs de participer aux réflexions en posant directement, via un tchat ou via Twitter, des questions aux différents intervenants. Une façon originale de rendre cette formation attractive et d’impliquer au mieux les auditeurs.

La première édition de ce cycle a eu lieu hier, mercredi 25 Avril, en présence de Laurent Chicoineau, Directeur du Quai des Savoirs, de Camille Jutant, Maître de conférences en Sciences de l’information et de la communication à l’Université Lyon 2 et de Nicolas Ngo, du Ministère de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, Département de la culture scientifique et des relations avec la société. Le titre de cette intervention était : « Les médias et réseaux sociaux : pour qui ? Pourquoi ? Comment ? ». Plusieurs réflexions ont eu lieu sur les rôles à donner aux réseaux sociaux, notamment au niveau de la participation. Le terme de « participation » suscitant en lui-même plusieurs questions, principalement quant à sa définition.

La dernière demi-heure a par contre été consacrée aux questions des auditeurs. Des questions qui étaient nombreuses et pertinentes, comme par exemple : « les structures de culture scientifique doivent-elles investir Youtoube ? » La réponse est oui ! Mais il faut mettre en place une réelle stratégie culturelle sur les réseaux sociaux et travailler cet espace comme celui du musée ; l’envisager comme un véritable territoire de médiation culturelle.

Je ne vous ai bien sûr donné qu’un (très) petit avant-goût de tout ce qui a été dit, vous pouvez retrouver l’intégralité de ces discussions sur le compte Youtube de la Fête de la Science, ici, ainsi que quelques temps forts sur mon compte Twitter @MorganePetit22 et le programme détaillé des prochaines vidéos, .

 

En espérant que ce court article vous donnera envie de suivre les prochaines vidéos ! Je vous dis à mercredi prochain…

À la découverte de la biodiversité en ville

Du 14 Avril au 4 Mai venez découvrir l’exposition Biodivercitez à Beauvais

 

Est-ce que vous avez une idée de toute la biodiversité qui peut se cacher dans nos villes ? Non ? Alors il est temps que vous partiez à sa découverte ! Vous allez pouvoir découvrir les petites (ou grosses) bêtes et les plantes qui s’y cachent et tous les services qu’ils peuvent nous rendre ! Par exemple, connaissez-vous les « oursons d’eau » qui vivent entre les interstices des pavés ? Ou encore les crustacés qui peuplent nos jardins ?

Cette exposition, produite par l’Exploradôme, propose une approche ludique et interactive qui invite à changer de regard sur le vivant en ville et à appréhender les enjeux majeurs de la biodiversité. Vous pourrez retrouver notamment 8 modules thématiques proposant chacun des activités et des manipulations :

  • Interdépendance des espèces.
  • Diversité des milieux en ville.
  • Services écologiques.
  • Pollinisateurs.
  • Trames vertes.
  • Observation du vivant.
  • Potager.
  • Palissade.

Pour les amoureux d’art, il y a également une exposition photographique : « Du gris au vert » de Julien Vincent qui est programmée. Des ateliers de découverte du « street art » végétal ou de l’architecture, entre autres, seront aussi proposés par l’espace d’animation H20 Beauvais.

L’exposition souhaite immerger ses visiteurs le plus possible car la scénographie de l’exposition recrée l’ambiance d’une ville avec des routes et des immeubles où l’aspect minéral de la ville côtoie la diversité du vivant dans une profusion de couleurs.

Pour en savoir plus, notamment sur les détails logistiques, le site officiel est ici.

 

Vous êtes intéressés pour découvrir cette exposition ? Est-ce un thème d’intérêt selon vous ?

Trois musées, une exposition : l’Île de Pâques

Le 30 Juin prochain une exposition sur l’Île de Pâques va s’ouvrir dans 3 musées en Occitanie

 

L’Île de Pâques, cette île pleine de mystères, perdue dans l’immensité du Pacifique, sera mise à l’honneur en Occitanie cet été ! En effet, le Muséum d’Histoire Naturelle de Toulouse, le musée Fenaille de Rodez et le musée Champollion de Figeac vous proposent de mieux découvrir ce morceau de terre de 165 km2, l’une des dernières terres colonisées par les humains.

L’île fascine… notamment par sa situation géographique, mais aussi par ces étranges et majestueuses statues qui ne cessent pas de susciter des fantasmes et des mythes… De plus, l’Île de Pâques est aussi un territoire vivant avec une faune et une flore particulières qui commencent à livrer quelques uns de leurs secrets grâce aux avancées de la science.

L’originalité de cette exposition n’est pas seulement le sujet, l’Île de Pâques, mais aussi la complémentarité offerte par les 3 musées. En effet, l’association de ces trois institutions vous permettra de découvrir un ensemble rare et unique d’objets qui vous dévoileront les multiples facettes de cette île. Différents thèmes vous seront ainsi proposés :

  • l’univers fascinant des représentations sculptées à Rodez ;
  • l’écriture énigmatique Rongorongo et des récits d’explorateurs à Figeac ;
  • l’histoire ancienne et contemporaine de l’île à Toulouse.

Tout un programme qui promet des découvertes enrichissantes et passionnantes…

Pour en savoir plus, vous pouvez retrouver le programme officiel ici !

 

Une exposition qui devrait très bien se prêter à un bel article… Vous pensez aller la voir ?

La Nuit Européenne des Musées 2018

Le 19 mai prochain dans différentes villes d’Europe aura lieu la 14ème édition de la Nuit européenne des Musées

 

Lors de cet évènement, de nombreux musées ouvriront gratuitement leurs portes en France et Europe, depuis la tombée de la nuit jusqu’à minuit. Plusieurs activités, ateliers et autres dispositifs seront alors mis en place, tels que des visites commentées, des parcours ludiques, des dégustations ou encore des spectacles vivants. Ceci permettra d’ouvrir cet évènement à un large public et amènera une expérience plus originale du musée, à la fois conviviale et ludique.

L’édition de 2017 avait mobilisé plus de 3800 musées dans trente pays européens, dont 1800 en France qui ont accueilli plus de 2 millions de visiteurs. Cet évènement a été créé en 2005 et attire depuis un public toujours plus nombreux, curieux et intéressé, notamment le jeune public, parfois assez récalcitrant.

Cette année, la Nuit européenne des Musées aura pour objectif de souligner la dimension européenne de l’histoire des arts et des collections et donc de créer des projets et des échanges transfrontaliers.

En France, de nombreux musées participent à la Nuit européenne des Musées, notamment à Paris : le Musée du Louvre, le Musée des Arts Décoratifs, le Musée des Arts et Métiers ou encore le Museum d’Histoire Naturelle. Pour connaître la liste exacte et les programmes à venir, vous pouvez consulter ce site, ici.

Mais, Paris n’est pas la seule ville à faire vivre ce festival, ainsi le Quai des Savoirs, à Toulouse, y participera également pour la première fois. À Nantes, le musée Dobrée organisera également des animations et des ateliers.

Renseignez-vous, dans votre ville aussi, il devrait sûrement y avoir des musées qui participent à cet évènement !

Et si vous voulez en savoir plus sur les festival, le site officiel est .

 

Vous connaissez des musées qui participent à ce festival ? Postez-les en commentaire pour en faire profiter tout le monde !

AMCSTI : Atelier médiation et critique

Envie de réfléchir sur la place des sciences aujourd’hui ?

 

Le 20 février prochain, l’AMCSTI ouvre les inscriptions de son prochain MOOC : Atelier Médiation Et Critique

L’AMCSTI, le réseau professionnel des cultures scientifique technique et industrielle, propose de mettre à disposition un espace de ressources pour consulter et partager des contenus qui abordent au travers de différentes disciplines le sujet « Science, culture, croyance, comment en parler ? ». Il permettra notamment d’avoir des ressources accessibles sur des sujets scientifiques divers et éclaircis. De plus, cette plateforme permettra de créer une communauté d’acteurs et de professionnels de la médiation et de l’enseignement sur des sujets très divers et donc de contribuer à des réflexions, des échanges et des discussions collectifs.

Cet atelier permet de remettre au cœur des enjeux de médiation scientifique les questions, entre autres, d’esprit critique, de la démarche scientifique ou encore des techniques de médiation. Ce sera un véritable lieu d’échanges et de réflexions qui répond à une demande exprimée par les membres du réseau et du terrain. Il s’agira en particulier d’essayer de trouver des solutions contre les situations de remise en question de la science et contre la montée des « pseudo-sciences ».

L’atelier se découpera en 4 parcours, dont le premier sera sous forme de MOOC.

Les inscriptions débuteront le 20 février prochain pour une présentation et un lancement de la plateforme au Palais de la Découverte le 20 mars à partir de 9h30.

Pour connaître l’atelier en détails, le site officiel est ici.

 

Un projet qui promet des discussions très intéressantes ! Vous pensez vous y inscrire ?